nti

BULLETINS 2017

Mardi 02 mai 2017

 

Premier bulletin de l'année.

Nous avons donc retrouvé GREEN ISLAND le 5 avril au chantier à Lagos. Après avoir fait constaté un cintrage de la coque lors de sa mise au sec en aout dernier... débat d'expert à n'en plus finir, disculpant la responsabilité du chantier !!!. et pourtant... En conclusion l'assurance a pris en charge les réparations (pas grand chose quand même), et le bateau a pu être remis à l'eau le lundi 24 avril. Première chose à faire prendre un mouillage pas très loin pour s'assurer que tout est en ordre. Tout fonctionne !

Le 25, départ de Portimao pour Cadix . Nous étions accompagnés de nos amis Philippe et Babette (pour ceux qui connaissent). 120 miles à parcourir dans un vent ¾ arrière de 20/25 nœuds avec une mer formée et chaotique.

Nous sommes arrivés à Cadix rincés !

Depuis nous visitons la région grâce à leurs enfants qui habitent à proximité dans le sud, un endroit fantastique.

Nous réfléchissons à la meilleure option pour rejoindre les Canaries. Pour l'instant trop de vent pendant les quelques jours à venir. Via Madère ? Par les côtes MAROCAINES ? À suivre ...

16 MAI 2017

Mardi 16 mai

 

Après notre escale prolongée à Cadix, nous avons mis le cap vers le sud : LA BARBATE, une marina à 30 milles de CADIX, mais au milieu de nul part ! Puis nous avons rallié TANGER, premier port marocain. Nous n'avons pas été déçu de l'escale : un port immonde face au quai des pêcheurs qui nous ont gratifiés de tous leurs détritus, des bouteilles plastiques aux entrailles des espadons ! Le quai était recouvert d'une épaisse couche de graisse : résultat une journée de travail pour essayer de nettoyer la coque les amarres et les par battages (à la machine à laver! Pas la coque...).

Il y a bien une nouvelle marina (finie avec 3 ans de retard...) mais pas encore ouverte, car sa majesté ne l'a pas encore inaugurée, tout comme la nouvelle mosquée et le nouveau port de pêche : donc tout est fermé !

Sinon les gens sont très agréables et ne manquent pas de bonne volonté, mais bon... et la vieille ville, la médina et la KASBA, et à visiter.

Quant aux formalités administratives, un vrai poème. Par exemple le jour du départ, il était impossible de faire les papiers deux heures avant ; c'est juste au moment où l'on part. Cela dit compte tenu de la procédure il aura fallut bien deux heures !

 

DEPUIS CHANGEMENT DE CAP

 

Nous avons pris la décision de sursoir à notre descente vers les CANARIES compte tenu des conditions météo actuelles : deux jours de bon vent pour quatre jours de baston.

Nous avons donc rallié GIBRALATAR. La traversée du détroit fut sportive, pour une rare fois nous étions harnachés.

Nous attendons paisiblement la fin d'un coup de vent d'EST pour remonter en méditerranée ; probablement pour passer une partie de l'été du côté des BALEARES, et redescendre vers le sud quand les conditions météos seront plus favorables pour nous.

 

16 MAI 2017

Mardi 16 mai

 

Après notre escale prolongée à Cadix, nous avons mis le cap vers le sud : LA BARBATE, une marina à 30 milles de CADIX, mais au milieu de nul part ! Puis nous avons rallié TANGER, premier port marocain. Nous n'avons pas été déçu de l'escale : un port immonde face au quai des pêcheurs qui nous ont gratifiés de tous leurs détritus, des bouteilles plastiques aux entrailles des espadons ! Le quai était recouvert d'une épaisse couche de graisse : résultat une journée de travail pour essayer de nettoyer la coque les amarres et les par battages (à la machine à laver! Pas la coque...).

Il y a bien une nouvelle marina (finie avec 3 ans de retard...) mais pas encore ouverte, car sa majesté ne l'a pas encore inaugurée, tout comme la nouvelle mosquée et le nouveau port de pêche : donc tout est fermé !

Sinon les gens sont très agréables et ne manquent pas de bonne volonté, mais bon... et la vieille ville, la médina et la KASBA, et à visiter.

Quant aux formalités administratives, un vrai poème. Par exemple le jour du départ, il était impossible de faire les papiers deux heures avant ; c'est juste au moment où l'on part. Cela dit compte tenu de la procédure il aura fallut bien deux heures !

 

DEPUIS CHANGEMENT DE CAP

 

Nous avons pris la décision de sursoir à notre descente vers les CANARIES compte tenu des conditions météo actuelles : deux jours de bon vent pour quatre jours de baston.

Nous avons donc rallié GIBRALATAR. La traversée du détroit fut sportive, pour une rare fois nous étions harnachés.

Nous attendons paisiblement la fin d'un coup de vent d'EST pour remonter en méditerranée ; probablement pour passer une partie de l'été du côté des BALEARES, et redescendre vers le sud quand les conditions météos seront plus favorables pour nous.

 

02 MAI 2017

Mardi 02 mai 2017

 

Premier bulletin de l'année.

Nous avons donc retrouvé GREEN ISLAND le 5 avril au chantier à Lagos. Après avoir fait constaté un cintrage de la coque lors de sa mise au sec en aout dernier... débat d'expert à n'en plus finir, disculpant la responsabilité du chantier !!!. et pourtant... En conclusion l'assurance a pris en charge les réparations (pas grand chose quand même), et le bateau a pu être remis à l'eau le lundi 24 avril. Première chose à faire prendre un mouillage pas très loin pour s'assurer que tout est en ordre. Tout fonctionne !

Le 25, départ de Portimao pour Cadix . Nous étions accompagnés de nos amis Philippe et Babette (pour ceux qui connaissent). 120 miles à parcourir dans un vent ¾ arrière de 20/25 nœuds avec une mer formée et chaotique.

Nous sommes arrivés à Cadix rincés !

Depuis nous visitons la région grâce à leurs enfants qui habitent à proximité dans le sud, un endroit fantastique.

Nous réfléchissons à la meilleure option pour rejoindre les Canaries. Pour l'instant trop de vent pendant les quelques jours à venir. Via Madère ? Par les côtes espagnoles ? À suivre ...

×