nti

journal du 17 octobre 2010

 

Dimanche 17 octobre,

 

Nous sommes depuis hier à Mykonos, après avoir fait une escale sur l'île de Syros. Que dire de Mykonos, si ce n'est la Mecque touristique de la Grèce ; qu'elle draine des hordes de touristes venus de tous les horizons (japonnais, américains and so). La ville en elle même est superbe et très représentative de l'architecture des villages des Cyclades : un ensemble éblouissant de cubes blancs, groupés dans un amphithéâtre au dessus du vieux port ; mais c'est un supermarché à ciel ouvert, entre les marchands de fripes, des faux bijoutiers et des magasins de souvenirs. Elle n'a aucune authenticité, comparé à ce que nous avons vu auparavant. Mais bon, ainsi vont les modes et les clichés. On ne vous parlera pas des prix, plus élevés que sur les champs-Elysées!

La visite de Delos, île juste en face de Mykonos mérite un détour, non pas par la qualité de conservation des monuments, mais par le symbole qu'elle représente : l'île située au centre du cercle que forment les Cyclades (d'après la légende) et surtout, l'île sacrée qui a vénéré Apollon et Artemis. On imagine l'étendue de cette ville à l'époque.

Si un jour vous souhaitez visiter les Cyclades faites donc une escale de quelques jours sur l'île de Syros et notamment dans sa capitale Ermoupolis (13 000 habitants). C'est une pure merveille d'architecture gréco-vénitienne ; et c'est une ville authentique fréquentée que par des grecs (plutôt jeunes et branchés). Un pur bonheur! 

et merci à Alain de nous tenir au courant de l'évolution de la situation à Enghien....

1710