nti

journal de bord du 13 mai

Mercredi 12 mai

 

Gênes

Gênes est le plus important port d'Italie, on le constate lorsqu'on arrive dans le port.

C'est une ville de contraste qui aurait mérité un séjour plus long si nous n'avions pas des échéances incontournables (certains se reconnaitront).

J'ai le souvenir du port de Gênes à l'occasion de la Giraglia (une régate de Saint Tropez à Gênes en passant par le cap Corse où se situe l'ile de la Giraglia). Nous étions accueillis dans la Marina du Yacht Club Italiano : un endroit improbable.

En revanche, le Porto Antico qui a été rénové en 2004, à l'occasion du 500 ème anniversaire de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb est très chic!! C'est ici qu'a été érigé l'étrange BIGO : une mâture immense au milieu du bassin, dotée d'un ascenseur panoramique qui nous a permis de vous offrir quelques photos.

Le Porto Antico est de plain-pied sur la vielle ville, dont une partie est classée au patrimoine mondial de l'Unesco, grâce à ses églises et ses palais, dont certains datent du 12 ème siècle.

Et tout cela, cohabite avec des ruelles étroites et encombrées, des avenues bruyantes.

Décidément, Gênes est une ville hors norme.

 

Nous avons quitté Gênes ce matin à 10 heures. Temps maussade. Vent de Sud Est de 10 nœuds, exactement dans l'axe du bateau. Mer peur agitée enfin!. Le moteur s'impose donc. Les prévisions météo sont toutes contradictoires, surtout les italiennes! On attend avec impatience un régime de Sud Ouest qui nous arrangerait bien (vent plutôt de travers). Il est prévu depuis trois jours... un jour viendra-t-il peut être?

12h30 : en passant devant Portofino le ciel s'éclaircit. Une invitation à la visite, mais il faut faire route et nous décidons de poursuivre jusqu'à Portovenere (souvenir d'une pizza délicieuse).

18h30 : arrivée à Portovenere. Mouillage. Enfin une navigation paisible sous le soleil.

ce matin 13 mai, le temps est maussade à nouveau ; il a fait orage toute la nuit avec une pluie diluvienne... peu dormis !!!

 

 

 

1305