nti

billet du 12 JUIN 2015

Vendredi 12 mai 2015

 

Départ pour Linosa le 29 mai à 5h 30 ; Toute la traversée au moteur pendant 13 heures.

Linosa, petite île volcanique (5 km2) qui fait partie des îles Pélagies, avec notamment Lampedusa bien connue.

Linosa comprend 200 âmes qui ont l'air d'y vivre paisiblement ; il y règne une atmosphère très particulière.C'est aussi une île qui est idéalement située sur la voie de migration de milliers d'oiseaux venant d'Afrique et de Sibérie...

 

Le lendemain départ pour Pantelleria toujours au moteur !

Sur le parcours nous avons rencontré de nombreuses tortues, en route pour Lampedusa (c'est là qu'elles vont nidifier). C'est à 20 milles de Pantelleria que nous avons pêché un thon rouge de 9 kg ! Une demi heure pour le remonter ; une demi heure pour le couper en tranches ; une heure pour laver le sang répandu sur le bateau !!!...

Mais cette prise nous a nourri pendant plusieurs jours !

Nous sommes restés à Pantelleria une semaine à cause d'une fuite sur le circuit de refroidissement du moteur. Nous avons attendu, en vain une pièce qui n'est jamais venue. Aussi une réparation de fortune a fait l'affaire en attendant mieux à Trapani.

La découverte de Pantelleria fut un enchantement. Végétation, criques, villages, tout est réuni pour en faire un véritable paradis. Sans oublier son vin dont la réputation n'est pas usurpée ; notamment le Passito qui s'apparente à un muscat, mais en moins sucré et plus alcoolisé.

 

C'est le 7 juin en soirée que nous sommes arrivés sur l'île de Favignana : le paradis sur terre...

Une eau cristalline comme aux Seychelles , des plages magnifiques et un village charmant : l'envie d'y poser son sac.

Aujourd'hui Trapani. Autre lieu autre décor. La fameuse pièce moteur devrait arriver lundi. En attendant nous sommes dans l'attente d'un coup de vent.

Les gardes côtes nous ont cherché des poux dans la tête ; parait-il que l'on ne peut pas rester plus de 48 heures au mouillage dans le port ! Drôle de règle...

Mais après de longs palabres, on devrait pouvoir rester jusqu'à lundi.

Après tout cela, il va falloir attendre la bonne fenêtre météo pour rallier la Sardaigne (160 miles, c'est à dire environ 30 heures).

 

 

2505 2905