nti

journal du 8 août 2014

Journal du vendredi 08 août

Depuis notre dernier journal, nous avons parcouru quelques milles, puisque nous voici en Sicile !

De Corfou, la route a été longue, harassante et ennuyeuse à cause d'une météo instable : pas de vent, trop de vent et ainsi de suite. Nous avions choisi l'option, compte tenu de la météo, de faire des mouillages intermédiaires : Santa Maria de Leuca, Crotone, Rocella Ionica (là à la marina), et enfin la Sicile avec un atterrissage à Taormina.

Rocella Ionica, où je me suis fait remarquer pour une déshydratation (mais si), outre le samu local, qui m'a perfusé (mais pas d'ouzo), j'ai eu le plaisir d'avoir la visite de tous les corps d'armée : coast guards, guardia finanza, police locale ; et tous avec leurs godillots sur le bateau !!!!

Depuis nous vadrouillons entre Marzamemi, Syracuse, Catane et Taormina, où nous sommes revenus hier.

Nous avons été ravis de retrouver cette Italie, où enfin on mange bien ! Nous en avions perdu l'habitude. Et puis aussi la magnificence de Syracuse, le brouhaha de Catane et son marché hallucinant. Taormina (l'oeillet à la boutonnière de la Sicile), mais qui malheureusement est devenue une usine à touristes. Et aussi le théâtre grec de Syracuse (le plus grand du monde : 20 000 places), taillé dans la roche, le théâtre de Taormina, avec une vue imprenable sur la baie. Il y avait des gens qui autrefois avaient du goût.

Mais tout à un revers : le prix exorbitant des marinas, à proscrire donc. Et même une bouée dans la baie de Taormina que l'on vous propose pour 70 € la nuit.

Le comble : au mouillage, devant le petit port de Giardina (l'anse sud de Taormina), il n'est pas possible de débarquer avec l'annexe et si vous ne faites que déposer des passagers, le droit de passage pour ces derniers est de 5 €. La mafia se porte bien !

Sinon, l'Etna est toujours là et nous a offert une belle coulée de lave hier soir.

2505 2905