nti

Remise à l'eau

jeudi 4 juillet 2013,

Enfin !

Ce matin à 11 heures nous avons pu remettre le bateau à l'eau. Quelques problèmes de fuite sur des vannes nous ont obligé de remettre à terre. Mais tout c'est bien terminé et ce soir nous sommes dans un mouillage idyllique sur Bodrum.

p1090242.jpgp1090265.jpg

2505 2905

Commentaires (4)

Leon
  • 1. Leon | 03/03/2014
De belles photos avec de beaux paysages cela donne envie de faire les îles pour visiter la fabrique de ouzo et manger des langoustes aux spaghettis .greenisland a changé de couleur? Bise:
Anonymat de rigueur
  • 2. Anonymat de rigueur | 11/07/2013
Pas de nouvelle bonne nouvelle ?

Le site de Green Island reste désespérément muet.
Est-ce un signe de bonne nouvelle, comme le suggère le dicton populaire ?
Il est vrai que nous, fidèles lectrices et lecteurs, sommes habitués aux drames liés à la pratique du nautisme sous les cieux azuréens.
Enfin, souvenez-vous !
• « C’est très dur ! 40 nœuds de vent. Impossible de ….. »
• « Aie. Je sors de l’hôpital. Je me suis coincé les doigts … »
• « Merde. Le joint des toilettes a encore une fuite … »
• « Sans oublier l’éternel, on n’a plus rien à boire, …. »

Il est évident que dans ces moments de périls, parfois imminents, citer une pensée d’Hegel ou de Lamartine (dont le penchant pour la gaudriole n’a toujours pas été révélé ouvertement) ne saurait alimenter le débat de façon constructive et rationaliste.
Soit.
Dans de telles circonstances, et nonobstant la flagrante difficulté de diriger un équipage uniquement féminin, il n’est pas déraisonné de considérer que l’absence d’information, constitue un délit grave et impardonnable. (article L. 432 et suivants du code civil, enfin là je ne suis pas sûr)
Que faire ?
Organiser une fronde, semble être une solution innovante et prometteuse.
Et pourquoi pas un boycott ?
Ceci est donc un ultimatum.
Sans réponse de Green Island dans les 48 heures, je propose une astreinte forfaitaire quotidienne de 150.000€ (pour renflouer un autre navire français, baptisé UMP, lui aussi à la dérive)

BVBM
Alekos Pellerinakis
  • 3. Alekos Pellerinakis | 07/07/2013
Gruté
Réparé
Etanché
Enfin
Navigue

Iles
Soleil
Libations
Alcooliques
Navigation
Décousue

BVBM
Alain
  • 4. Alain | 05/07/2013
Reuters, le 5 juillet 2013,

Le bureau Veritas d’ Istanbul vient de publier un bulletin alarmant.
Connu depuis plusieurs années de nombreux chantiers navals de la côte Est de la Turquie, un voilier français, le FRA 29002, a été victime de fuites catastrophiques.
L’incident a été constaté lors de la remise à l’eau, après travaux d’antifouling sur la coque.
Plus de peur que de mal, mais nous sommes passé à côté d’une catastrophe majeure, dont les répercussions sur l’environnement auraient pu compromettre de façon durable la saison touristique de la région.
Les conclusions de l’enquête de police de la brigade turque BRK 27, dirigée par le commissaire Öbalacum DYRIABÜCHUCK, ont été connues tôt ce matin.
De toute évidence, les causes sont multiples. Une fissure dans un cubitainer de rosé, un bouchon mal refermé sur un autre cubitainer (de rosé également, mais pas de ma même marque), et enfin la détérioration d’un joint d’un cubitainer de blanc, sont à l’origine de la catastrophe éthylique. En effet le mélange de tous ces vins s’est répandu dans les fonds du navire, avec les conséquences que l’on devine.
Contacté par la VHF, le capitaine a répondu avec humour, je cite : « Et dire que tout ça aurait pu tourner au vinaigre » en ajoutant « heureusement le raki a été épargné »
Voilà une belle leçon de sang-froid.

BVBM

Alain

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire