nti

dimanche 3 novembre

 Nous avons quitté MYTILENE le 27 octobre ; météo enfin favorable. Cette escale nous a permis de  visiter l'intérieur de l'île de LESBOS, notamment PLOMARION qui est le centre névralgique de la production d'OUZO. Notre dernière halte à LESBOS fut MOLIVOS, où les autorités (un fonctionnaire des coast guards) n'a pas voulu nous enregistrer : c'était dimanche, il faisait la sieste. Du coup nous avons eu quelques problèmes plus tard.

Lundi 28 octobre, escale à BOZCAADA, île turque juste avant le détroit des Dardanelles, qui mène à ISTANBUL. Le port est agréable ; les ruelles ombragées du village regorgent de restaurants. Et puis les vignes qui furent célèbres permettent encore d'avoir un vin délicieux à boire.

Le lendemain, départ à 6 heures pour SAMOTHRACE ; brouillard à couper au couteau, donc aucune visibilité quand nous avons passé le rail des cargos... l'écran radar indiquait une quinzaine de cargos dans notre zone !

Et puis le soleil est revenu et les dauphins aussi. la mer étant d'huile c'était propice à la pêche ; une touche violente, la canne se plie, et puis le fil casse... Encore un rapala dans l'estomac d'un thon !
A ce propos, nous avons croisé des centaines de thons qui descendaient vers le sud . Nous pensions voir des dauphins, mais on avait beau taper sur la coque pour les attirer, rien, que du mépris. C'est après que nous nous sommes rendu compte qu'il s'agissait de thons ; ils ne sont pas joueurs !

Après une courte escale à SAMOTHRACE, île magnifique mais morte en basse saison : impossible de louer une voiture, nous avons fait route ver l'île de THASSOS.

C'est une île montagneuse et verdoyante comme toutes les SPORADES du nord. Les villages de montagne sont pittoresques : maisons aux toits pentus recouverts de tuiles ; on se serait cru dans les Alpes.

THASSOS est aussi réputée pour son marbre, le plus blanc du monde. Les carrières sont impressionnantes.

Et puis, comme tout a une fin, notre dernière escale est à KAVALA, ville de 60 000 habitants sur le continent. Nous y avons retrouvé la frénésie de la civilisation...

Nous sommes près du MONT ATHOS, que je visiterai seul l'année prochaine, car les femelles vertébrées y sont interdites... !!!

Nous aurons donc remonté toute la mer EGEE, vers le continent GREC à quelques kilomètres de la BULGARIE. Notre latitude correspond à celle de NAPLES, mais l'hiver il y fait froid ; il y neige même parfois. D'ailleurs la température a baissé ; il ne fait plus que 18 à 20 degrés..

Nous mettrons le bateau au chantier dès lundi, 4 novembre.

Notre projet d'hiverner en SICILE est donc reporté ; certainement l'année prochaine...

Il faut dire que le vent ne nous aura pas aidé : contraire en permanence ; avec des coups de vent qui aurons freiné notre progression. Il est vrai que nous nous sommes entêtés à remonter vers le nord, plutôt que de faire route directe ; mais nous voulions visiter les SPORADES du nord et nous ne le regrettons pas.

Nous avons parcourus 1 400 milles... et il en reste 5 pour atteindre le chantier !

Lorsque nous aurons une bonne liaison internet nous mettrons nos dernières photos sur le site.

2505 2905

×