nti

lundi 15 octobre 2012

Lundi,

nous avons donc quitté les îles du DODECANESE, sans regret en réalité. A part NYSSIROS et PATMOS les autres îles KALIMNOS et LEROS ne représentent pas d'intérêt. Notamment KALIMNOS dont la ville est polluée, bruyante et sans charme. Sa seule originalité réside dans ses pêcheurs d'éponges. LEROS présente toutefois l'intérêt de posséder un hôpital avec un service d'urgence que j'ai pu tester à cause d'un rapala planté dans mon doigt (la vengeance du poisson).

PATMOS est une île charmante, et dont l' attraction réside dans son monastère fortifié et perché. Et aussi la grotte de Saint-Jean qui a écrit, parait-il son livre « l’apocalypse » lors de son exil sur cette île. Tout cela draine des hordes de touristes religieux.

Après cet intermède, nous avons regagné les côtes turques où nous naviguons à cet instant à 2 nœuds, pendant que d'autres regagnent la terre à plus de 1 300 KM/H... deux mondes. Mais il est agréable de naviguer par 30 degrés...et sans scaphandre.

Nous allons rejoindre MARMARIS, où nous hivernerons.

2905