nti

journal du 1er février 2011

 

Mardi 1er février,

 

Ce soir nous commençons à sortir la tête de l'eau. Rassurez vous nous n'avons pas coulé! Au moins pas encore.

Nous avons pris la décision de rester sur place, pour effectuer l'essentiel des réparations. Un remorquage sur Bodrum, le port le plus proche, était illusoire : quasi impossible de trouver un remorquage. Nous ferons donc réparer à partir de Marmaris qui se trouve à 25 km par la route ; et il y a là les meilleurs spécialistes.

Les choses commencent à bouger. Un expert a été nommé par l'assurance ce matin et les premières entreprises sont venues constater les dégâts. Tout est « cuit » :

  • l'ensemble de l'électronique (pour les connaisseurs : standard c, centrale de navigation, navtex, vhf, pilote automatique, radar, blu, récepteur lokata, instrument de contrôle du voltage des batteries)

  • l'électricité : tableau de commande électrique, chargeur de batteries, alternateurs du moteur et relais du démarreur et le chauffage !

  • Autres instruments qui parleront plus à d'autres : télévision, dvd, poste radio, ordinateur.

Pour dire autrement, seuls, le dessalinisateur, le générateur (à vérifier néanmoins), le GPS, les frigos fonctionnent.

 

Sans compter qu'il va falloir vérifier sérieusement le mât et la quille. A titre d'exemple, deux antennes et une girouette ont littéralement fondu en haut du mât.

 

Mais nous restons toujours dans un décor paradisiaque où demeure cette ambiance amicale et solidaire. On s'échange des recettes, on prête des dvd, de toute façon ils ne nous servent à rien.

Et nos amis français nous ont offert une superbe journée en catamaran dimanche dernier, jusqu'à l'ile de Cléopâtre, qui pour son amant Marc Antoine, avait fait venir du sable d'Égypte pour ses beaux yeux.

Merci à vous, de vos messages, cela nous fait très plaisir de vous lire.

 

0102

×